Rencontre avec des Industriels Africains du Cameroun


Rencontre avec des Industriels Africains du Cameroun

DIVOUBA rentre dans un vaste projet de Re-Industrialisation du tissus économique Africain . Ce projet a été initié par l’industriel camerounais Jean-Paul POUGALA au travers de conférences à destination de jeunes africains ou afro-descendants de la Diaspora.  Par ses nombreuses interventions auprès de la jeunesse africaine , il a pu leur démontrer le potentiel économique du sol africain . Son initiative s’appuie maintenant sur le soutien de beaucoup de Ministères Agricole et de l’Industrie des pays africains ,qu’il a traversé ( ce qui ne l’était pas au début de son aventure ) , car c’est l’assurance, demain , de pouvoir générer des emplois viables aux habitants locaux , où chacun des séminaristes aura choisi de lancer son activité .

©Buzzlabz Communication
Boueni Bassoukissa , co-fondateur Divouba en compagnie du professeur Jean-Paul Pougala ©Buzzlabz Communication

La team DIVOUBA aura donc choisi le CONGO par l’intermédiaire de Boueni , l’un des trois fondateurs de la marque . Enfant de La BOUENZA , il offrait le meilleur scénario pour le lancement de cette star-up brassicole. Du jamais vu , sur ce pays !!

Surtout , qu’il existe des poids lourds sur le marché installés depuis des lustres et qui disposent de tout le marché local . Mais DIVOUBA arrive avec une offre différente , nous travaillons ni sur l’orge , le blé ou le houblon les principaux ingrédients de la Bière houblonnée , qu’elle soit blonde ou brune .  La particularité de DIVOUBA est la boisson traditionnelle et son conditionnement industriel . D’abord la LUNG puis le Bissap et le Tangawiss simples ou pétillants , le Nsamba et le Malamu ma Malala .

En cette froide journée d’hiver , le professeur Jean-Paul POUGALA organisait une rencontre entre anciens séminaristes RINVINDAF (  RéINVenter les INDustriels d’AFrique) , principalement d’origine Camerounaise , mais étaient aussi représentés de façon plus éparse  le Benin , le Togo , le Sénégal , la Guinée , le Congo , le Mali et les Antilles . Tous ont déjà lancé leur activité quelque part en Afrique et constitue la nouvelle couche Industrielle de demain .

10441297_745585938911541_8070009873518875092_n
©Buzzlabz Communication

En plus de la LUNG DIVOUBA était aussi présente des bières artisanales brassées à Lomé (Togo) , KODJO NELS . Ce micro-brasseur tout comme DIVOUBA a choisi de s’attaquer à l’Afrique de l’Ouest , avec une gamme de 3 bières houblonnées sélectionnées sur 15 expérimentées , une blonde , une brune et une rouge ambrée .  De très bon crus , qui seront bientôt distribués et disponible plutôt entre le Benin , le Togo ou le Ghana d’ici la fin de cette année 2016.

 

IMG_9081
©Buzzlabz Communication

Finalement cette rencontre entre jeunes industriels africains aura été un très grand succès . La boisson DIVOUBA a reçu un très bon accueil auprès d’un réseau comportant près de 2000 membres . La Team DIVOUBA était au grand complet pour présenter ce produit , qui nous l’espérons restera le premier d’une longue série . Nous devons maintenant dépasser le cap d’une production plus fournie et celui d’une logistique compliquée pour une distribution sur tout le continent .

La venue du professeur Jean-Paul POUGALA aura été aussi celui de la présentation de son deuxième tome de Géostratégie Africaine , 4ans après le premier . Ces deux ouvrages sont des essais de décryptages de la vie économique , politique et culturelle mondiale sous l’angle de l’économie avec les ses répercutions sur le continent Africain . Cet industriel culmine donc les fonctions d’entrepreneur , d’écrivain , de chercheur et de conférencier .  Il lancera en 2016 son école , la POUGALA ACADEMY  au Cameroun , tout en poursuivant ses formations itinérantes de 4jours dans le monde. Pour le suivre , son site est pougala.org .

IMG_9150
©Buzzlabz Communication

 

Il est 1 commentaire

Add yours